Je veux de la musique forte

Je veux de la musique forte. 
De la musique qui éclate dans les veines. Des corps qui crachent et qui suent.
Qui ne se maîtrisent plus.
 
Je veux des peaux qui suintent la rage de vivre.
Des peaux cramées, souillées, grattées, croutées, écorchées.
Je veux de la monstruosité.
Des regards qui se pénètrent jusqu’au fond de leurs secrets les mieux enfouis.

Je veux déterrer, exhumer, ressusciter.
On ne renaîtra pas dans un putain d’arc-en-ciel.
Ce sera crasse.

Soyons prêt.e.s.
Je veux fendre l’écorce de merde qui nous recouvre à coup de hache et laisser jaillir le beau, le sale, le bien, le mal. 

Que rien ne soit rangé, trié, poli, calmé. 
Je veux que ça s’entremêle sauvagement. Je ne veux pas laisser le temps.

Je veux que nous sortions de nos tombes sans nous laver, sans nous soigner. Je veux que nous soyons perturbé.e.s. Déséquilibré.e.s. Instables. 

Je veux que nous n’attendions pas d’être réparées pour nous relever et peupler le monde de nos corps zombifiés.

Nous sommes en danger. Je veux que ça se voit. 
Que la boue éclabousse.
Et que la fureur soit.

Teaser du spectacle en préparation, à partir des textes de Sandra Calderan :
http://compagniedeshautsparleurs.fr/just-us/

 

 

 

Les commentaires sont clos.